أَيَّامًا مَّعْدُودَاتٍ فَمَن كَانَ مِنكُم مَّرِيضًا أَوْ عَلَى سَفَرٍ فَعِدَّةٌ مِّنْ أَيَّامٍ أُخَرَ وَعَلَى الَّذِينَ يُطِيقُونَهُ فِدْيَةٌ طَعَامُ مِسْكِينٍ فَمَن تَطَوَّعَ خَيْرًا فَهُوَ خَيْرٌ لَّهُ وَأَن تَصُومُواْ خَيْرٌ لَّكُمْ إِن كُنتُمْ تَعْلَمُونَ

«(Le jeûne vous est prescrit) pendant un nombre déterminé de jours. Quiconque d’entre vous est malade ou en voyage, devra jeûner un nombre égal d’autres jours. Mais pour (les personnes âgées ou ceux qui sont atteints d’une maladie incurable) ceux qui ne pourraient le supporter qu’ avec grande difficulté, il y a une compensation: nourrir un pauvre (pour une journée). Et si quelqu’un est volontaire pour plus de bien c’est mieux pour lui, mais c’est encore mieux pour vous de jeûner; si seulement vous saviez. » (Sourate 2 verset 184)

Le mois de Ramadan avec Al-Ghadir

Le mois de Ramadan est un des douze mois du calendrier islamique.  Le jeûne a été prescrit aux musulmans pendant chacun de ses jours, poussant le fidèle à la méditation et les actes d’adoration. Mois du partage par excellence, il est l’occasion pour le croyant et la croyante de donner l’aumône aux plus nécessiteux, de se réunir avec sa famille et d’aller rompre son jeûne avec ses frères et sœurs à la mosquée. Mois de la descente du guide intemporel, le Coran, il est également chaque année le mois de la montée des cœurs pieux vers la Source de toute chose, le Créateur des cieux et de la Terre.

Dans ce cadre, l’association Al-Ghadir anime chacune des nuits du mois de Ramadan, dont les nuits du destin. En présence d’un invité spécial pour l’occasion, les fidèles assistent à une lecture collective du saint Coran, la récitation de l’invocation de l’ouverture (Al-Iftitah), une intervention religieuse puis la visite pieuse de la famille prophétique. Enfin, la soirée se clôture avec un repas préparé par les bénévoles de l’association permettant à chacun et chacune de rompre son jeûne ensemble. Ce programme se termine avec la fête d’Al-Fitr, marquant la fin de l’obligation du jeûne, pendant laquelle l’association organise la prière collective de la fête ainsi qu’un banquet de félicitations.

 

 

Le programme du mois de Ramadan

Programme quotidien :

  • Séance d’une heure de lecture collective d’un chapitre par jour du Saint Coran.

  • Lecture de duaa AlIftitah tous les soirs, et duaa Koumayl les jeudis soirs
  • Un cours prononcé par notre invité durant le mois béni
  • Prières en commun du Maghreb et Ichaa
  • Rupture du jeûne

 

Autres programmes :

  • Veille du 15 Ramadan : célébration de la naissance de l’Imam AlHassan (as)

  • Veille du 19 Ramadan : commémoration de la blessure du commandant des croyants l’Imam Ali (as), et nuit du Destin
  • Veille du 21 Ramadan : commémoration du martyre du commandant des croyants l’Imam Ali (as), et nuit du Destin
  • Veille du 23 Ramadan : nuit du Destin 

 

    Zakât Al Fitr

    Zakât Al-Fitr pour l’année 2019 s’élève à 7 € par personne. Vous pouvez la payer : 

    • Sur place, au centre AL-GHADIR avant la prière de l’Aïd
    • Par chèque libellé à l’ordre de l’Association Al-Ghadir.

    Veuillez préciser au dos du chèque Zakat Al-Fitr et adressez-le à:

    Association Al-Ghadir

    15, Place du Général de Gaulle

    93100 Montreuil – France

    • Par virement bancaire avec libellé Zakat Al-Fitr:

    Association Alghadir – Société Générale

    Code banque : 30003      Guichet : 03121      Compte : 00050089571      Clé RIB : 83

    IBAN: FR7630003031210005008957183 

    SWIFT: SOGEFRPP

    Prône du Prophet (SWS) sur le mois béni du Ramadan

    L’Imam al-Redhâ citant la chaîne de transmission de sa lignée paternelle, rapporte ce témoignage de l’Imam Ali (p):

    “Un jour le Prophète, nous a fait le discours suivant:

    “O gens! Le mois de Dieu est venu en vous apportant la bénédiction, la miséricorde et le pardon.

    C’est un mois qui est le meilleur des mois pour Dieu; ses jours sont les meilleurs des jours, ses nuits sont les meilleures des nuits, ses heures sont les meilleures heures.

    C’est un mois pendant lequel vous êtes appelés à être les convives de Dieu, et honorés par LUI.

    Dans ce mois, vos souffles sont glorification, votre sommeil culte; vos bonnes actions acceptées; votre imploration exaucée.

    Priez Dieu donc, avec des intentions sincères et des coeurs purs, de vous faire réussir à jeûner (pendant ce mois) et à réciter Son Livre, car le malheureux est celui qui se trouve privé du pardon de Dieu pendant ce mois grandiose.

    Rappelez-y, par votre faim et votre soif, la faim et la soif du Jour du Jugement, donnez l’aumône aux pauvres et aux indigents parmi vous; respectez vos aînés et soyez miséricordieux envers vos cadets.

    Enquérez-vous de vos proches, retenez vos langues, éloignez vos regards de ce qu’il n’est pas licite de regarder, et vos oreilles de ce qu’il n’est pas licite d’écouter.

    Attendrissez-vous sur les orphelins des autres, on s’attendrira sur vos orphelins. Repentez-vous de vos péchés auprès de Dieu, et levez vos mains pour implorer Dieu aux heures de vos prières, car ce sont les meilleures heures, pendant lesquelles Dieu, IL est Puissant et Très-Haut, regarde Ses serviteurs avec miséricorde; IL les écoute, s’ils LUI adressent des supplications, IL leur répond, s’ils L’appellent; IL leur donne, s’ils LUI demandent; IL les exauce, s’ils LE prient.

    O gens! Vos âmes sont hypothéquées par vos actions, libérez-les donc par votre demande de pardon; vos dos sont alourdis par vos fardeaux, soulagez-les donc par une longue prosternation.

    Et sachez que Dieu a juré, par Sa Puissance, de ne pas torturer ceux qui LE prient ou ceux qui se prosternent, et de ne pas les terrifier par le Feu, le Jour où les gens se lèveront pour rendre des comptes au Seigneur des mondes.

    O gens! Celui d’entre vous, qui offre le repas de la rupture du jeûne à un fidèle jeûnant pendant ce mois, Dieu l’en récompensera avec la récompense décernée pour l’acte de libérer un esclave, et par le pardon de ses péchés passés.

    On s’est plaint alors au Prophète: O Messager de Dieu! Nous n’avons pas tous les moyens de le faire (offrir le repas de Ramadan). Le Prophète a répondu:

    Évitez l’Enfer, ne serait-ce qu’avec la moitié d’une datte! Evitez l’Enfer, ne serait-ce qu’avec une gorgée d’eau!

    O gens! Celui d’entre vous qui bonifie son caractère pendant ce mois, aura droit au passage sur le Droit Chemin le jour où les pieds trébucheront.

    Celui qui évite de faire le mal pendant ce mois, Dieu le dispensera de Sa Colère le jour où il LE rencontrera;

    Celui qui y honore un orphelin, Dieu l’honorera le jour où il LE rencontrera;

    Celui qui s’y enquiert de son prochain, Dieu le couvrira de sa Miséricorde le Jour où il LE rencontrera,

    Celui qui coupe ses liens avec son prochain, Dieu le privera de Sa Miséricorde le jour où il LE rencontrera;

    Celui qui y offre volontairement une prière, Dieu lui inscrit une ordonnance d’acquittement de l’Enfer

    Celui qui y accomplit une obligation prescrite, aura une récompense équivalente celle de quelqu’un qui aurait accompli soixante-dix obligations prescrites pendant les autres mois,

    Celui qui y prie beaucoup sur moi (le Prophète), Dieu chargera sa balance (de bonnes actions) le Jour où les balances s’allégeront;

    Celui qui y récite un verset coranique, aura la récompense de celui qui aurait parachevé la lecture de tout le Coran pendant les autres mois.

    O gens! Les portes du Paradis sont ouvertes pendant ce mois, priez donc votre Seigneur de ne pas les refermer devant vous; et celles de l’Enfer sont refermées, demandez-LUI donc de ne pas les rouvrir pour vous; les Satan sont enchaînés, demandez-LUI donc de ne pas leur laisser prise sur vous.”

    Sur ce, je (l’Imam Ali) me suis levé et j’ai dit: ” O Messager de Dieu! Quelle est la meilleure des actions pendant ce mois?”

    Le Prophète a répondu :

    “O Aboul Hassan (surnom de l’Imam Ali)! La meilleure des actions dans ce mois, c’est de s’abstenir de tout ce que Dieu a interdit”.

    Prière de l'Aïd

    Première Roukaa

    Nous lisons le chapitre Al-Fatiha (le commencement (1)) suivi du chapitre Al-Aala (Le Très- HautH(87)). Une fois la lecture terminée nous prononçons cinq fois Takbir (Allah Akbar) à l’exemple de takbir al-ihram. Chaque takbir est suivi par cette invocation (kounout) :

    Bismillàhir Rahmànir Rahîm,

    Allàhoumma ahlal kibriyà’é wal’azamate wa ahlal joudé wal jabaroute wa ahlal ‘afwé warrahmah wa ahlattaqwa wal maghférah ass-aloka béhaqqé hàzal yaoumil lazi ja’altahou lil mouslimîna ‘éida walé Mohammadine sallallàho ‘alayihé wa àléhi zoukran wa sharafan wa mazîda, an-tosallé ya’alà Mohammad wa àlé Mohammad, wa an-toud khélani fi koullé khairine adkhalta fihé Mohammadane wa àla Mohammad, wa an-toukhréjani mine koullé sou’îne akhradjta mine-hou Mohammadane wa àla Mohammad, salawàtoka ‘alayhé wa ‘alayihim adjma’îne. Allàhoumma inni ass-aloka khaira mà-assàlaka béhi ‘ibàdokas-saléhoun wa a’ouzo béka mimmasta-àza minho ‘ibàdokal moukhléssoune

    Ô Digne d’Orgueil et de Grandeur

    Ô Digne de Générosité et de Puissance

    Ô Digne de Grâce et de Clémence

    Ô Digne de Piété et de Pardon

    Je Te demande, par le droit de ce jour que Tu as rendu pour les musulmans un jour de fête et pour le Prophète (Que la Paix soit sur lui et sur sa Noble famille) une source de provision, d’honneur et d’accroissement, que Tu pries sur Mohamad et sur la famille de Mohamad et que Tu me laisses accéder à tout Bien auquel ont accédé Mohamad et la famille de Mohamad et que Tu m’épargnes tout malheur duquel Tu as épargné Mohamad et la famille de Mohamad (Que la Paix soit sur eux)

    Ô mon Dieu je Te demande le meilleur de ce qu’ils T’ont demandé Tes serviteurs vertueux et secours contre tout ce que Tes serviteurs vertueux ont demandé secours.

    Après le cinquième Kounout nous disons Allah Akbar (Takbir) puis nous faisons le Roukouh suivi de deux prosternations (soujoud)

    Deuxième Roukaa

    Identique à la première Roukaa sauf :

    Dans la lecture : Nous lisons après Al-Fatiha (le commencement (1)) le chapitre Achchams (Le Soleil (91))..

    Au lieu de faire Cinq Takbir et Kounout, nous ne faisons que Quatre

    Le dernier soujoud (prosternation) se termine par Tachahoud et Taslim

    Il est très recommandé de lire, après la prière, les exaltations (Tasbihat) de Fatima Al Zahra (P)

    34 fois Allah Akbar (Dieu est Grand)

    33 fois Alhamdoulillah (Dieu soit Loué)

    33 fois Soubhanallah (Louange à Dieu).